La forêt de la Petite Charnie

Publié le par Emlyn

Après plus d'un mois silencieux, me voici de retour! J'étais partie en mission en France, à collecter les herbivores d'une forêt de chênes rouvres (Quercus petraea). Les herbivores du chêne sont multiples; notre équipe s'est contentée de compter les mineuses et les galles. Le but était de continuer à former une base de données sur cette forêt plantée par le INRA, qui a utilisé des jeunes chênes d'origines génétiques variées, de toute l'Europe. La forêt est plantée en larges lignes droites, avec un système de numérotation au pied de certains arbres pour savoir leur origine génétique.

Pour qu'une mission telle se transforme en succès, il faut:

- un sécateur monté sur un manche télescopique

- un chapeau pour éviter que les bébettes atterissent dans les cheveux

- un sourire (scientifique) de rêve, même quand il pleut, ou qu'il fasse 30 degrées sous les arbres

- un pantalon en toile forte, pour éviter les irritations de peau de la part de Mesdames Les Ronces (très présentes)

- des bonnes chaussures de randonnée, imperméables, avec chaussettes sur pantalon pour éviter Messieurs Les Incontournables Tiques.

Au final, on a vu de très jolies mineuses, comme une mineuse formant une tente (à gauche, on voit la pupe), ou une mineuse qui roule toute la feuille sur elle-même, histoire d'éviter les oiseaux gourmands!

C'était un mois de dur labeur, mais avec une équipe de choc et la famille qui s'est deplacée en visite dominicale, c'était un chouette moment!

PCH-blog-picture.jpg

 

Publié dans SuperGreen

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M

oui, oui, c'est tout comme tu dis...


Répondre